Actualité Résultats

Les majors du BTP sauvés par leurs diversifications

Vinci, Bouygues et Eiffage affichent des résultats semestriels honorables à l’issue de six premiers mois marqués par une météo très défavorable. Globalement, le chiffre d’affaires et la rentabilité opérationnelle des travaux sont en repli à structure comparable. Mais les majors compensent cette baisse grâce à leurs autres activités (concessions, information et télécoms) et/ou de bonnes performances à l’international. Malgré les plans de rigueur annoncés, leurs dirigeants estiment que le point bas a été passé. Ainsi Bouygues Construction et Vinci indiquent que 95 % de leur activité est acquise pour 2010 et misent ensuite sur d’importants carnets de commandes. D’autant que quelques grands projets restent à attribuer (LGV Bretagne/Pays de la Loire, ministère de la Défense à Balard, etc.).
De son côté, le carnet de commandes d’Eiffage « se regarnit doucement », selon son P-DG, Jean-François Roverato.
Parallèlement, les trois majors poursuivent une gestion rigoureuse pour adapter leurs structures au marché et garantir leur notation financière.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X