Territoires Metz

Les Hôpitaux privés préparent le « grand Schuman »

Mots clés : Établissements de soins

La direction des Hôpitaux privés de Metz (HPM) a présenté fin janvier un projet d’extension qui s’inscrit dans la continuité de l’ouverture en 2013 de l’hôpital Robert-Schuman, au nord-est de l’agglomération. Déjà retenus pour cette réalisation de 402 lits sur 38 300 m2, le cabinet d’architecture nantais AIA et le programmiste M & G Group prévoient une maison des consultations et l’ajout d’une troisième aile reliée au bâtiment central. L’hôpital ouvrira en outre une structure dédiée à la cancérologie.

Transparence et simplicité. L’extension ajoutera 16 000 m2 pour 179 lits. Elle restera fidèle à un parti pris architectural basé sur la transparence, les couleurs vives et la simplicité. Maîtres d’ouvrage de ce projet « grand Schuman » de 46 millions d’euros HT, dont 26 millions pour les travaux, les HPM déposeront le permis de construire en mars prochain pour un démarrage de chantier en 2017 et une inauguration en 2020.
La réorganisation s’inscrit dans un mouvement de regroupement des hôpitaux du centre-ville sur un même plateau pluridisciplinaire en périphérie. La première phase avait entraîné la disparition de l’hôpital Saint-André. La seconde annonce la fermeture de l’hôpital Sainte-Blandine. Seuls le centre de rééducation et l’unité de moyen et long séjour de l’établissement Belle-Isle resteront en centre-ville.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X