Autres

Les HLM à fond dans le foncier

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

Avec Initiatives foncières, des bailleurs sociaux se regroupent pour doubler leur production de logements en zone tendue.

Marie-Anne Belin, directrice générale du groupement d’intérêt économique (GIE) Initiatives foncières.

Quarante et une entreprises sociales pour l’habitat (ESH) se sont réunies au sein du GIE Initiatives foncières. Objectif : nouer des partenariats ad hoc avec d’autres organismes sociaux et privés pour lancer des opérations d’envergure. Le point avec Marie-Anne Belin, directrice générale du GIE.

Quelle est la stratégie d’Initiatives foncières ?

Ce GIE va conclure des partenariats avec les collectivités locales pour définir la programmation de grands tènements fonciers. En parallèle, il négociera les conditions d’acquisition du foncier en menant et en finançant les études préalables. Enfin, il préfigurera les sociétés de projets amenées à acquérir et aménager la parcelle. Ces sociétés de projet seront ouvertes aux organismes publics et parapublics (SEM, coopératives HLM, offices publics de l’habitat, etc.) et privés (promoteurs) de façon à lancer des programmes mixtes afin de proposer un parcours résidentiel complet aux futurs habitants.

Sur quels terrains allez-vous vous positionner ?

Nous allons nous concentrer sur l’Ile-de-France, l’arc méditerranéen, les métropoles et les secteurs de développement d’emplois où les besoins sont avérés. Nous visons des emprises ou ensembles immobiliers, privés ou publics, permettant la réalisation d’au moins 400 logements, toutes catégories confondues. Nous nous intéressons aussi aux ensembles immobiliers complexes de grande taille à reconvertir ou à transformer (comme des entrepôts), à des macrolots cédés par une collectivité publique (Etat, collectivités locales ou entreprises publiques locales), etc.

Quel est l’objectif du GIE ?

En 2014, nos membres ont construit 17 000 logements. Grâce au GIE, les ESH pourraient doubler leur production en zone tendue dans les cinq ans à venir. Car elles accéderont plus facilement au foncier constructible, notamment aux opérations complexes qui nécessitent d’importantes études préalables, qui ne peuvent pas être menées par une seule ESH. En parallèle, la diversité des organismes présents dans la société de projet offrira une plus grande variété de logements (locatif très social, intermédiaire, résidences pour jeunes actifs, etc.) et répondra plus finement aux besoins des collectivités locales.

Contact : Marie-Anne Belin, directrice générale d’Initiatives foncières : ma.belin@initiatives-foncieres.fr ou ma.belin@esh.fr

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

1,5 M€ de budget annuel pour le GIE Initiatives foncières.
41 entreprises sociales pour l’habitat réparties en 13 ESH ou groupements d’ESH : Alliade Habitat, Groupe Arcade, Batigère, Domaxis, Domofrance, Emmaüs Habitat, France Habitation, Habitat en région, ICF Habitat, Immobilière 3F, Groupe Logement français, Logirep, Plurial Novilia.
17 000 logements produits chaque année.
760 000 logements gérés.
4 Mds € de chiffre d’affaires annuel.
4 Mds € d’investissement annuel.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X