Enjeux Parité

Les femmes se sentent exclues des postes de direction

Dans le secteur du BTP, 78 % des femmes cadres estiment que l’accès aux postes de direction leur est fermé. C’est l’un des enseignements d’une enquête (1) réalisée en mars 2015 par le Club des femmes du bâtiment (CFDB). Elles considèrent toutefois que « l’accès à tous types de métiers est une réalité pour les cadres (à 75 %) et non-cadres (79 %) ». Autre enseignement, assez surprenant : une écrasante majorité d’entre elles (92 %) estiment ne pas être désavantagées, à qualification égale, ni en termes de salaire ni en termes de promotion.

Maîtriser l’équilibre vie privée-vie professionnelle. Pour les femmes interrogées, le critère numéro un caractérisant la réussite professionnelle est l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle (80 %). Viennent ensuite un bon salaire (58 %) et un poste à responsabilité (55 %). Comme frein à la carrière, 46 % d’entre elles pointent la difficulté à être augmentées, la difficulté d’accès à des postes à responsabilité (28 %) et la maternité (28 %). « Je suis plutôt optimiste pour l’avenir, observe Laurence Dadillon, directrice technique de Setec Bâtiment. Les entreprises ont compris que les femmes contribuent à une image moderne et dynamique de l’entreprise. Elles cherchent donc à embaucher des jeunes femmes, qui évoluent pour l’instant vers des postes intermédiaires de cadres. Espérons que ces nouvelles générations puissent intégrer les cercles de direction de manière moins parcimonieuse qu’actuellement. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Enquête réalisée par Internet auprès de 417 femmes travaillant en tant que cadres dans la filière construction.

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X