Régions Lorraine-Belgique-Luxembourg

« Les entreprises n’ont pas encore franchi les frontières »

Doté de deux millions d’euros cofinancés par les fonds structurels européens, le projet Ecotransfaire vise à renforcer les compétences en matière d’écoconstruction et d’écorénovation sur un territoire englobant le nord de la Lorraine, le Luxembourg et la province wallonne du Luxembourg belge.

Quel soutien les entreprises peuvent-elles attendre d’Ecotransfaire ?

Elles ont besoin d’information et de formation pour aborder les grands marchés régionaux de construction et d’écoréhabilitation. Ecotransfaire compte quatre comités techniques qui travaillent simultanément sur la formation, l’accompagnement du développement de la demande transfrontalière, la modélisation des filières économiques d’écomatériaux et la mise en réseau des acteurs de la formation, de l’insertion et de l’emploi. Fin février, notre première réunion publique a mis en évidence une forte attente des entrepreneurs en matière de labellisation et d’accès aux marchés transfrontaliers.

Quels marchés les entreprises peuvent-elles espérer capter ?

L’écoquartier d’Alzette-Belval constitue le principal d’entre eux, mais il n’est pas le seul. Les entreprises luxembourgeoises se sont déjà constituées en grappes pour répondre collectivement aux appels d’offres et sont prêtes à intégrer des partenaires français. Un benchmarking transfrontalier permettrait de faire baisser les prix des écomatériaux de proximité.

Quelles synergies territoriales Ecotransfaire peut-il développer ?

Notre territoire englobe des communes pionnières de l’écoconstruction. Au Luxembourg, le nouveau maire de Beckerich souhaite poursuivre la sensibilisation des citoyens et des élus aux chantiers pilotes et aux financements alternatifs, notamment grâce à une monnaie locale. En Belgique, Tintigny- Habay encourage les chantiers participatifs, la création d’entreprises et les chantiers d’insertion. Villers-la-Chèvre, en Meurthe-et-Moselle, est engagée dans la construction d’un écoquartier et dans une gestion pilote des économies d’énergies. Notre objectif consiste à fédérer ces initiatives très locales pour les populariser au-delà des frontières.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X