Actualité Métiers

Les entreprises de gros œuvre se montrent prudentes mais combatives

L’Union de la maçonnerie et du gros œuvre (Umgo) a réélu son président Franck Cotton lors de son congrès, qui s’est tenu le 24 septembre à Antibes. Cette réunion a été l’occasion de se tourner vers l’avenir, sans renier les difficultés passées et présentes. Confrontées les premières à la crise, les entreprises de gros œuvre vivent encore des moments difficiles imputables en partie à la baisse brutale des prix – « le drame aujourd’hui de nos entreprises », a souligné Didier Ridoret, le président de la FFB venu clôturer les débats. Pour autant, les responsables ont souligné la nécessité de « garder confiance » dans les marchés de demain, en tête desquels figurent les bâtiments basse consommation et à énergie positive (BBC et Bepos). Avec un mot d’ordre : la filière minérale y a toute sa place et doit s’attacher à le faire savoir.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X