Actu Philippe Journo, président et fondateur de la Compagnie de Phalsbourg

« Les entrées de ville ont droit à la beauté »

Mots clés : Centre commercial - Magasin

Chacun de ses centres commerciaux crée un choc architectural et paysager. Après les démonstrations en périphérie d’Angers et de Metz en 2012 et 2014, Philippe Journo a embrayé, le mois dernier, à Chambray-lès-Tours. Lauréat de Réinventer Paris, le projet « Mille arbres » dans le XVIIe arrondissement transformera l’essai en 2022.

Pourquoi le paysage occupe-t-il une telle place dans votre activité de promoteur de centres commerciaux ?

Je remédie à un manque de respect du consommateur, et j’applique tout simplement l’article 1 de la Déclaration des droits de l’homme : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Il n’y a pas d’égalité, au regard de la beauté et de la mocheté, tant que l’achat de produits discount implique un environnement cheap, dans des enseignes périphériques. La Compagnie de Phalsbourg apporte une réponse architecturale, paysagère et écologique à cette anomalie, à travers des entrées de ville soignées. Le respect du consommateur passe aussi par l’explication de notre démarche écosystémique, illustrée par le partenariat qui nous lie à la Ligue pour la protection des oiseaux [LPO].

Vous parlez d’entrées de ville, mais l’Atoll d’Angers ne se situe-t-il pas en rase campagne ?

Le merlon planté peut donner cette impression. De l’autre côté, vous êtes dans la ville de Beaucouzé. Angers a créé la rupture pour la Compagnie de Phalsbourg et pour le monde du commerce périphérique : d’un seul coup, en une seule opération, nous avons pu exprimer notre vision. Tout le monde s’attendait à un échec. L’an dernier, plus de 7 millions de personnes s’y sont rendues. Cette ouverture a créé le choc qui nous a permis d’expliciter une vision que nous portions depuis 2004. À Metz, sur les premiers mois de cette année, nous enregistrons une augmentation de la fréquentation de 11 % par rapport à 2015. Nos...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 389 du 24/05/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X