Régions CHERBOURG

Les Eléis en extension du centre-ville

D’ici à deux ans, la surface du centre commercial Les Eléis, situé sur la ZAC des Bassins, à Cherbourg (Manche), aura été multipliée par deux et demi (28 000 m 2 avec un parking de 1 200 places). Ce chantier, sur le point de débuter, est un des gros morceaux de l’opération de renouvellement urbain (ORU) « Entre terre et mer », lancée en 2001 sur un périmètre de 160 hectares. La Shéma (société hérouvillaise d’économie mixte pour l’aménagement) en est le maître d’ouvrage.

Alors que les zones commerciales périphériques ont de moins en moins la cote, le député-maire Bernard Cazeneuve n’a surtout pas voulu effacer du paysage ce poumon marchand in situ. Au contraire, Serge Renaudie, le maître d’œuvre de l’aménagement de la ZAC des Bassins, l’a imaginé comme le fanal d’un nouveau cœur de ville. Car l’architecte-urbaniste a vu tout de suite ce qu’il allait pouvoir faire de cette ZAC de 120 hectares, majoritairement en friche, mais faisant face au quai Alexandre-III et à la ville historique : « une extension du centre-ville vers un centre d’agglomération ». Avec l’espace public pour point de départ.

Promenade le long des bassins

C’est ainsi qu’ont été décidés le comblement partiel d’un canal de rétention, transformé par le temps en cloaque, et l’utilisation des deux hectares et demi récupérés comme axe de promenade le long des bassins.
« On en parlait depuis un siècle, ce choix a jeté les bases de l’ORU », estime Régis Buquet, directeur de cabinet du maire. La conception de Renaudie consiste ensuite à percer un mail des quais (à l’est) jusqu’à l’hôpital (à l’ouest), les Bassins, orientés nord-sud, devenant dès lors l’axe de symétrie d’un hypercentre élargi. Fait suffisamment rare pour être souligné, Bernard Cazeneuve et Serge Renaudie ont imposé au promoteur CFA Grand Ouest un bâtiment fini, recouvert d’une coque, et signé Arte Charpentier. Le chantier, réalisé en PPP, est porté par la SAS Cherbourg-Invest, qui regroupe la Caisse des dépôts et consignations, le groupe Financière Duval et Carrefour Property. « L’enveloppe budgétaire de l’ORU atteint 129 millions d’euros mais en comptabilisant les équipements publics et les opérations privées, sur la ZAC des Bassins notamment, c’est près du double qui aura été investi à terme », précise Régis Buquet. Car cette métamorphose séduit et attire les promoteurs à Cherbourg. Des bureaux, des logements et un hôtel 4 étoiles voisineront ainsi avec les Eléis.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X