Régions Vichy

Les docks de Blois se muent en nouveau quartier

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gares, aéroports - Logement social - Marché de l'immobilier - Urbanisme - aménagement urbain

6 000 Nombre de logements sociaux étudiants programmés dans la métropole de Lyon entre 2014 et 2020.

200 000 Projection du nombre de voyageurs quotidiens dans la gare de Lyon-Part-Dieu en 2030 (125 000 actuellement).

130 kg Poids du papier nécessaire à l’impression du projet de PLU-H de la métropole de Lyon.

Dédiés par le passé à une activité de stockage et de logistique, les docks de Blois sont à l’abandon depuis le début des années 1980. Située à deux pas de la gare, en contrebas de la voie ferrée, cette dernière friche industrielle du centre-ville de Vichy (Allier) de près de 1,5 hectare se muera bientôt en un nouveau quartier, étudié pour répondre tout à la fois aux enjeux urbains, éducatifs et sociaux. Ce programme mixte chiffré à plus de 15 millions d’euros est porté par le promoteur-constructeur auvergnat CDR, via la SAS Docks de Blois (maître d’ouvrage). Précisons que CDR est un groupe né de la fusion à la fin 2015 de deux PME historiques de l’Allier, Chaumette-Dupleix et Réolon.

Des anciens docks, il ne restera quasiment plus rien. Depuis le début de l’année, l’existant a été presque entièrement démoli. Seule une partie des anciennes arches en béton sera conservée pour couvrir des places de stationnement. « Le site était bâti à près de 80 %. Nous n’en conservons que 10 %, sur la partie centrale dédiée...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5943 du 06/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X