Autres 1967

LES DÉBUTS DE L’AFFAIRE DES HALLES

Cette année-là restera moins célèbre que la suivante. C’est pourtant en 1967 que « l’affaire » des Halles devient l’un des serpents de mer nichés au cœur de Paris.

Et l’un des merveilleux jouets de l’imaginaire des architectes… L’histoire de la transformation du quartier avait déjà débuté dès les années 1950, avec les projets pour le traitement du fameux îlot insalubre n° 1, puis le schéma de Lopez et Rotival pour le « centre de Paris », depuis la Seine jusqu’aux gares de l’Est et du Nord. S’ensuivit une décennie de réflexions qui vit peu à peu se concrétiser l’idée d’un centre d’affaires lors d’une première consultation sur ce thème – admettons qu’elle fût la première – en janvier 1967.

Le préfet Doublet consulta d’abord plusieurs équipes, immortalisées dans Paris Match : Louis Arretche, Jean Faugeron, Claude Charpentier, Louis de Hoÿm de Marien, Michel Marot et Daniel Tremblot. Sans compter l’AUA, encore collectif, même si Jacques Kalisz posa seul pour la photo (lire AMC n° 251, mai 2016). Mais tout au long des années 1960, de nombreux projets étaient déjà apparus comme mille fleurs au soleil : Laprade et Brasilier dès 1962, Lopez et Hol-ley en 1963, puis Bossu, Faucheux, Grandval, Utudjian, le pape du souterrain, Bourbonnais, Woods… Fernand Pouillon lui-même en conçut un à la demande du quotidien Paris-Jour. Proche du pouvoir gaulliste, Jean Faugeron s’y est attelé également, proposant des tours « panoramiques » qui provoquèrent un vif débat avec Malraux(1) . Avec la...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 263 du 16/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X