Logistique Guide d’achat

Les critères de sélection de vos caméras de vidéosurveillance IP

Mots clés : Distribution - Télécommunications - Vidéosurveillance

La technologie IP (pour Internet Protocole) révolutionne la vidéosurveillance depuis une dizaine d’années. Les négoces peuvent mieux répondre au triptyque dissuader-alerter-identifier pour protéger les points de vente et les cours de matériaux. Le tour des possibilités en quatre points.

Toujours mieux se protéger. Telle est l’une des contraintes que le négoce doit intégrer. Moyen de lutter contre le vol, la démarque, le vandalisme ou les agressions, un système de vidéosurveillance a trois fonctions principales : dissuader, alerter et identifier. La pertinence d’une vidéosurveillance et de ses composants s’évalue en fonction des besoins du négociant. Faire de la levée de doute vingt-quatre heures sur vingt-quatre, reconnaître et compter les personnes, être prévenu d’éventuels événements à distance sept jours sur sept… Les attentes sont multiples, tout comme les solutions et fonctionnalités disponibles sur le marché.

Les caméras elles-mêmes représentent en moyenne 30 % du coût d’une installation, lequel est très variable selon le système. Surtout, elles déterminent la qualité des images pour leur utilisation ultérieure. Dans un négoce, les caractéristiques diffèrent selon leur implantation à l’intérieur du point de vente, et à l’extérieur sur la cour de matériaux. Quelques éléments pour déchiffrer l’offre et ses nombreuses innovations avec le concours d’Axis Communications, de D-Link et de Hikvision, les prestataires que nous avons interrogés.

1 L’essor de l’IP

Si l’analogique demeure la technologie la plus répandue dans les négoces équipés de vidéosurveillance, elle est peu à peu remplacée, depuis une dizaine d’années, par la technologie IP (Internet Protocole). Ce développement, poussé par la réglementation, dont le décret du 3 août 2007 (applicable depuis le 21 août 2009) sur les normes techniques, est facilité par la compétitivité croissante de ses composants et des infrastructures de transmission associées (ADSL, WiFi, etc.).
Contrairement à un réseau analogique qui suppose un câblage dédié, la technologie IP et son ouverture Power-over-Ethernet (PoE, aux normes 802.3af ou 802.3at) s’appuient sur le réseau informatique de l’entreprise. Synonyme de souplesse d’installation et d’utilisation, un simple câble réseau RJ45 alimente en énergie chaque caméra, et transmet ses images, voire le son, sur le support choisi. En temps réel ou différé, la vidéosurveillance devient accessible à distance via Internet au moyen d’un PC, d’un smartphone ou d’une tablette. Avant une installation IP, la connaissance des...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 418 du 11/05/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X