Entrepreneurs

Les contours de la fenêtre de demain commencent à se profiler

Mots clés : Concurrence - Fenêtre - Menuiseries

La concurrence d’Europe de l’Est et les nouvelles technologies viennent bousculer un secteur ancré dans la tradition. La menuiserie est au cœur des enjeux actuels.

Pour Pascal Métayer, la fenêtre est entrée dans « un véritable tsunami ». Le directeur du marketing et de la communication de Batistyl, également en charge de la commission prospective de l’association Menuiserie Avenir, ne mâche pas ses mots. Alors que le marché montrait des signes de vigueur (+ 3 % en 2016, après sept années de baisse), il doit faire face à des bouleversements. Le secteur, longtemps marqué par son caractère traditionnel, doit faire face à la révolution digitale. Il faut également mentionner la concurrence des pays à bas coûts de main-d’œuvre, les nouvelles attentes des clients, la future réglementation environnementale et, plus globalement, la « technologisation » des menuiseries.

Concurrence

Il est difficile d’occulter la part grandissante occupée par les industriels des différents pays d’Europe de l’Est, qui affichent des tarifs inférieurs de 20 à 30 % à ceux des fabricants français.

La Pologne a été pionnière en la matière. Avec l’aide des fonds structurels européens, elle a réussi à capter 20 % du marché allemand en quelques années. Elle ambitionne de faire de même en France.

D’autres nouveaux pointent le bout de leur profil. Ils viennent de Roumanie et de Turquie, avec des prix encore plus bas… Certes, leurs produits n’affichent pas d’originalité, ni sur le design ni sur la technique. Ils répondent à une demande de premier prix, aussi bien chez des clients particuliers que pour des chantiers de logements collectifs. Cela concerne massivement les menuiseries PVC, mais aussi le bois et l’aluminium.

Valeur d’estime

Cette nouvelle donne impose aux fabricants nationaux de revoir tout à la fois leur offre, leur service et leur image.

L’approche des clients particuliers a changé. S’il est difficile de les cerner sous un seul profil, on note toutefois qu’ils ne sont plus obnubilés par la seule isolation thermique. Ils veulent de l’isolation acoustique comme de la sécurité anti-intrusion. L’esthétique prend de l’importance et, sur ce terrain, l’aluminium a fait bouger les...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5947 du 03/11/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X