Dossier CHRISTINE AUBRY, AGRONOME, INGÉNIEURE DE RECHERCHE À L'INRA

« Les circuits courts d’alimentation et les jardins partagés se sont fortement développés dans les années 2010 »

Mots clés : Conception

Dans quel contexte les agronomes ont-ils commencé à s’intéresser à l’agriculture urbaine ?

Nous nous sommes d’abord intéressés aux pays du Sud, où l’agriculture urbaine fournit aux habitants des villes entre 60 et 100 % de leurs produits frais. À partir de là, nous avons étudié les liens existants, en Europe, entre ville et agriculture dans les zones périurbaines à l’origine agricoles mais soumises à une urbanisation galopante. Au début des années 2010, nous avons observé ce qu’il se passait à l’intérieur de nos villes, où commençaient à se mettre en place des circuits courts d’alimentation alors très innovants et où les jardins partagés étaient en plein essor, prenant le relais des jardins ouvriers. Aujourd’hui, l’agriculture urbaine apparaît comme un véritable phénomène européen. Elle se développe sous des formes beaucoup plus diversifiées qu’aux États-Unis, lesquels avaient pourtant pris une grande avance, comme le montre la reconversion des friches industrielles de Détroit en fermes urbaines dès les années...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 255 du 08/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X