Régions Région

Les artisans du BTP ont plutôt le moral

Mots clés : Artisanat - Entreprise du BTP

Les indicateurs ne sont pas encore tous passés au vert, mais ça va déjà mieux. C’est en substance le message délivré par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) Auvergne-Rhône-Alpes lors de la présentation de son enquête trimestrielle de conjoncture (1). « Les résultats sont encourageants, la tendance en termes d’activité s’est inversée pour plus d’une entreprise sur deux », relève Alain Lacroix, premier vice-président délégué. Ainsi, près d’un tiers des artisans interrogés constatent une augmentation de leur chiffre d’affaires par rapport au trimestre précédent, et 38 % ont aujourd’hui une visibilité de leur carnet de commandes supérieure à trois mois, contre 31 % l’an passé sur la même période.

Autre sujet de satisfaction : la part des artisans confrontés au travail dissimulé tend à diminuer. « Le préfet a été attentif à nos revendications. Les contrôles se sont multipliés, des amendes ont été requises, tout comme des fermetures administratives », se félicite Dominique Guiseppin, président de l’organisation patronale.

Des situations précaires. Il reste certains points à améliorer, comme les marges et la trésorerie des entreprises. Pour un tiers d’entre elles, la situation tend même à se dégrader. « Les entreprises de gros œuvre bénéficient davantage de la reprise. Celles de second œuvre, plus importantes en nombre, connaissent la précarité en raison des prix bas », soulignent de concert les deux dirigeants. Une situation qui conduit les entreprises à rester prudentes en termes d’embauche.

( 1 ) Enquête réalisée au premier trimestre 2017 auprès de 1039 entre-prises artisanales du BTP en Auvergne-Rhône- Alpes .

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X