Territoires

Les architectes enthousiastes mais inquiets

Mots clés : Architecte

Saluant la réussite incontestable de la métropole bordelaise « dynamique, agréable à vivre », le président de l’Ordre régional des architectes Eric Wirth évoque cependant quelques sujets de préoccupation. En tête : « La métropole ne doit pas tout aspirer. Les métropoles ont un pouvoir croissant, qui peut conduire à une forme de jacobinisme local. » Autre sujet qui interroge : « L’attractivité a un revers, sur les Bassins à flot et Ginko, près de 90 % des logements sont acquis par des investisseurs. Des quartiers de locataires ne font pas de la ville. Il ne faudrait pas que la ville millionnaire soit celle des millionnaires », affirme l’architecte, citant son prédécesseur. Autre thème récurrent, la paupérisation de la profession : « Le niveau de rémunération est catastrophique après huit ans de crise ». Avec un corollaire qui reste peu médiatisé : « Les grands noms de l’architecture choisis sur les grands équipements, dont le travail est salué par tous les confrères, signent également, plus discrètement, des opérations classiques de logements, bureaux, des écoles, faisant concurrence directe aux agences locales. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X