architecture

LES AGENCES VUES DE L’INTÉRIEUR

Autant que ses réalisations, la figure de l’architecte et son agence intriguent. Alors que la Cité de l’architecture consacre une exposition aux clichés que véhiculent ces concepteurs, le chercheur Maxime Decommer décortique plus en profondeur les images d’Epinal dans son livre Les Architectes au travail. Issu de sa thèse de doctorat, l’ouvrage retrace, à travers l’analyse des lieux et des modes d’exercice, la trajectoire de la profession depuis la chute de l’Académie royale d’architecture, en 1793, jusqu’à la fondation de l’Ordre en 1940. Un corpus original dont l’impressionnante amplitude historique balaye tous les grands moments qui ont fondé la profession telle qu’on la connaît aujourd’hui. Car, au même titre que l’ouvrage de Bernard Marrey, Architecte, du maître de l’œuvre au disagneur, c’est dans ce qu’il dit en creux de l’état actuel de ce groupe et de ses acteurs que le travail d’historien appliqué de Maxime Decommer...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 261 du 26/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X