Régions Paca

Les acteurs du logement veulent en faire plus

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Le 3 février, à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), une cinquantaine d’élus et de professionnels impliqués dans la production de logements ont répondu à l’invitation de la préfecture de région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), organisatrice d’un séminaire sur les enjeux de la construction de logements dans les Bouches-du-Rhône. Première d’une série de rencontres prévues dans chacun des départements de la région, la réunion s’inscrit dans un plan d’actions demandé en 2014 par les organisations professionnelles : la Fédération des promoteurs immobiliers de Provence, le Syndicat national des aménageurs lotisseurs (Snal) et la LCA-FFB (constructeurs et aménageurs de la fédération). « Nous étions allés voir Michel Cadot, le préfet de l’époque, pour lui rendre compte de nos difficultés à produire du logement. Il nous avait pris au mot et invités à travailler ensemble. Trois ans plus tard, c’est le début d’une coproduction, chacun à sa place, chacun dans son rôle », raconte Patrick Faucher, président régional du Snal.

Organisé par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) et les organisations professionnelles, le séminaire à La Ciotat a débuté avec la signature d’une convention opérationnelle. Celle-ci, baptisée « Plan d’action régional en faveur du logement entre l’Etat et les opérateurs privés de l’aménagement, de la promotion, et de la construction », fixe des actions concrètes à réaliser dans les deux ans : échange de données pour mieux cerner les enjeux ; actions de sensibilisation et de valorisation d’opérations de logements plus vertueuses en termes de formes urbaines ou de densification ; formations, notamment sur les questions de l’aménagement.

Proposer une offre adaptée. « Pour sensibiliser les élus à la nécessité de construire, nous avons choisi une approche économique, explique Brigitte Vautrin, chargée de mission foncier pour le logement à la Dreal Paca. La construction d’un nouveau logement génère environ 0,8 emploi dans le secteur bâtiment et 0,8 emploi dans les filières associées : fournisseurs, maîtrise d’œuvre, etc. Par ailleurs, la construction de logements sur une commune permet de soutenir d’autres emplois locaux, notamment toute la filière de l’économie résidentielle. »

Une offre de logement adaptée renforce l’attractivité du territoire. « La région Paca manque de logements accessibles à tous, observe Philippe Oliviero, directeur de l’association régionale des organismes HLM (AR-HLM) de Paca et Corse. Dans les Alpes-Maritimes, par exemple, le mètre carré est à 5 000 ou 6 000 euros, un coût inaccessible pour 80 % des actifs. Et l’on constate dans ce même département une baisse de la population. » L’optimisme est toutefois de rigueur : en 2016, la région Paca a financé 12 600 logements sociaux, contre 5 000 en 2006. Elle est ainsi la seule région de France à avoir atteint ses objectifs.

« Ca va mieux, estime le préfet de région Stéphane Bouillon, mais il faut conforter ce résultat en préparant l’avenir. L’enjeu est de pouvoir accueillir des actifs dans notre région. » Un enjeu dont le conseil régional a pris la mesure en adoptant le 16 décembre dernier un nouveau cadre d’intervention à l’habitat, avec le soutien aux études de PLH, à l’ingénierie, ou encore aux acquisitions foncières des collectivités et bailleurs sociaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X