Intérieur

Learning from Beijing

Mots clés : Architecture - Architecture intérieure

Fer de lance de la 5e édition de la Beijng Design Week, projets de micro-architecture et startups design ont esquissé, avec pragmatisme et créativité mêlés, les bases d’un futur prometteur et inspirant pour le « designed in China ».

Dans la galaxie des design weeks mondiales, la Beijing Design Week (BJDW), qui s’est tenue à Pékin du 23 septembre au 7 octobre 2015, occupe une place singulière. Dans un pays connu pour concentrer actuellement plus de la moitié des chantiers mondiaux, cette manifestation ambitieuse mais non prétentieuse met essentiellement en avant des propositions expérimentales « d’acupuncture architecturale », selon les propres termes de sa directrice de création, Beatrice Leanza.

Plus de microarchitecture que de design stricto senso donc, quoique…Dans la friche industrielle réhabilitée 751 D-Park ou dans la balbutiante zone franche pour exposants tout juste ouverte à proximité de l’aéroport, on notait une louable intention de dresser par petits meubles ou objets interposés un inventaire des talents artisanaux chinois. Mais si les savoir-faire sont dans l’ensemble présents, le dépoussiérage de la tradition, assimilée trop souvent au cliché, reste un vaste chantier. Deux exceptions notables toutefois, illustrées par deux jeunes marques exposant in situ au cœur des hutongs (1) de Baitasi : Benwu Studio – duo de designers formés respectivement à L’Ecal et au Royal College of Art – dont la chaise Sumo s’épanouissait à merveille dans la Split Courtyard House (lire plus loin, Ndlr) et la prometteuse startup chinoise Zaozuo. Fondée en 2014 par Wei Shu, dynamique Chinoise diplômée de Stanford (Californie), cette nouvelle marque cible la génération Y avec une collection vendue en ligne de meubles contemporains à prix ultra-accessibles dessinés par la nouvelle vague de designers internationaux : les Suédois Form Us With Love, Note Design Studio et Max Gerthel (chaise Freelancer, le nom disant déjà tout de ce nouvel état d’esprit…) ou l’Italien Luca Nichetto, tout juste nommé d’ailleurs directeur de création de Zaozuo. Si la marque entend pour l’instant se concentrer sur le marché domestique chinois...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 246 du 13/11/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X