Autres Hervé Lançon, PDG d’ID Verde

« Leader français et anglais, numéro un européen »

Mots clés : Aménagements extérieurs

À la tête du leader français des espaces verts depuis 2008, Hervé Lançon fête le premier anniversaire de la nouvelle entité juridique créée au début de 2014. Détaché d’ISS, ID Verde a stabilisé son activité dans un marché en récession, et réalisé en début d’année deux acquisitions, dont celle du leader britannique du secteur. Concentrée sur son métier, l’entreprise modernise ses outils de gestion et met ses valeurs en adéquation avec le monde du vivant, en privilégiant la recherche de complémentarités entre les acteurs des espaces verts.

Que retenez-vous du premier exercice d’ID Verde ?

À périmètre constant, l’entreprise stabilise son effectif et son chiffre d’affaires, soit 3 000 salariés pour 280 millions d’euros. Le maintien du business quotidien constituait notre premier objectif : nous l’avons atteint et avons reconstitué une société autonome, avec sa comptabilité, son informatique et tous les organes qui lui permettent de fonctionner. Adossé désormais à un actionnaire stable auquel se sont joints une trentaine de cadres, ID Verde dispose des moyens pour se concentrer sur son métier.

Derrière la stabilité globale, observez-vous une croissance ou une décroissance de certaines activités ?

Conséquence logique et attendue du cycle électoral, les marchés publics, qui représentent 60 % de notre chiffre d’affaires, enregistrent une chute significative, compensée par la progression de l’activité d’entretien dans la clientèle des grands comptes. La baisse la plus forte concerne les terrains de sport.

Au-delà de la pérennité de l’activité qui constituait votre premier objectif, quelles autres évolutions caractérisent ce premier exercice ?

Deux acquisitions ont concrétisé l’ambition de croissance externe : Bouyrie de Bie en Aquitaine, forte de 85 salariés pour 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, et The Landscape Group, leader britannique de notre métier avec 70 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 1 200 salariés. La mise en œuvre du troisième objectif, celui de la modernisation technique, avance à grand pas : le nouveau système informatique ID...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 379 du 07/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X