Repères

Le verre en cloison démontable

Mots clés : Cloison - Fenêtre - Normalisation - Marquage CE - Ossature

La NF DTU 35-1 consacrée aux cloisons amovibles et démontables a été entièrement revue. Elle intègre désormais de nouveaux types de systèmes, notamment ceux faisant appel à des remplissages vitrés avec une ossature réduite au minimum, et tient compte de l’évolution réglementaire. Nicolas Loppin, délégué technique du Syndicat national de la construction des fenêtres, façades et activités associées (SNFA), en présente les principaux apports.

Les évolutions architecturales sont-elles à l’origine de la révision de la NF DTU 35.1 ?

Ce texte est consacré aux cloisons démontables, c’est-à-dire celles que l’on peut déplacer pour modifier sans intervention trop lourde l’aménagement des locaux. Ces systèmes permettent le réaménagement des espaces par dépose-repose des éléments et leurs performances sont conservées après des opérations de démontage et de remontage.
Depuis quelques années, on voit se multiplier les types de remplissages : les panneaux de bois, les plaques de plâtre ou, de plus en plus souvent, les vitrages. La transparence est particulièrement recherchée pour des raisons esthétiques et pour répondre à un besoin grandissant de luminosité naturelle qui se traduit par des ossatures réduites au maximum. Dans les bâtiments tertiaires, les cloisons vitrées sont de plus en plus hautes et, souvent, simplement prises en feuillures haute et basse. De tels ouvrages présentent d’importants risques de déformation et doivent satisfaire aux exigences acoustiques traditionnelles ou de nettoyage. Surtout, ils doivent rester démontables, d’autant plus en raison des techniques d’assemblage mécanique ou par collage des verres entre eux.
Il fallait donc repenser ce texte, en intégrant ces nouveaux éléments. Il lui a été donné la forme générale des NF DTU, en trois parties, soit : les règles de mise en œuvre et les dispositions constructives ; un guide de choix des matériaux pour constituer les produits et préciser leurs critères de performances ; enfin, un rappel des...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 341 du 13/04/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X