Autres

LE VERNACULAIRE SELON BRUNO ZEVI

Pourquoi ne pas s’inspirer, comme en poésie, des dialectes urbains ? des jargons architecturaux ? des patois spatiaux ? Telles sont les idées qu’expose Bruno Zevi dans ce qui constitue le dernier volume de son « Histoire de l’architecture en Italie ». Cette réédition – le livre a été publié en 1996 alors que l’auteur était âgé de 78 ans – est plus que jamais d’actualité, la notion de vernaculaire occupant le devant de la scène. En 1951, c’est la construction des quartiers neufs de Matera, ville de l’Italie méridionale habitée depuis le néolithique, qui le conduit à s’interroger sur la signification de l’architecture populaire. Non pas qu’il ait cherché à reproduire un répertoire de formes ; sa volonté était au contraire d’y trouver le terreau de nouveaux espaces d’humanité en symbiose avec la vie, en...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 255 du 08/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X