Enjeux

Le temps, meilleur allié du groupe Giboire

Présent dans le Grand Ouest, le promoteur rennais se donne cinq ans pour développer son bureau parisien.

Chez Giboire, l’un des plus importants promoteurs de l’ouest de la France, on sait être patient. Aussi, lorsque Michel Giboire, président du directoire, décide de confier à son fils François le développement d’une agence parisienne, ce dernier sait qu’il disposera de suffisamment de temps pour mener à bien sa mission. « Pour l’instant, nous n’avons aucun dossier, et François va démarrer avec une feuille blanche, explique Michel Giboire. Nous n’avons pas d’objectif précis, mais nous nous sommes donné cinq ans pour y arriver, et j’accepte de perdre de l’argent durant cette période. En région parisienne, personne ne nous +gagner les concours, etc. » Giboire est présent sur les marchés du logement et du tertiaire dans tout le Grand Ouest. « Nous sommes là où il y a un marché, notamment les métropoles de Rennes et Nantes, mais aussi Angers ou des villes plus petites comme La-Roche-sur-Yon, et bien sûr le littoral avec Saint-Malo ou La Baule », détaille Michel Giboire. Pour ses développements, le groupe familial peut s’appuyer sur quelque 210 millions d’euros de fonds propres, des réserves foncières importantes – de quoi générer un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros pendant sept à huit ans – mais aussi plus de 100 000 m2 de bureaux en propre qu’il met en location.

Pour grandir, Giboire peut s’appuyer sur 210 M€ de fonds propres.

Jean Nouvel, Jean-Paul Viguier et Alexandre Chemetoff. Cette autonomie financière vis-à-vis des banques et un circuit de décision court lui permettent de se lancer dans des projets complexes mais prometteurs. Parmi eux, un hôtel de luxe sur l’île de Berder, dans le golfe du Morbihan, rachetée en 2013 à Yves Rocher, et une résidence dans l’ancien hôtel de la Duchesse-Anne, à Nantes. Le groupe Giboire a acquis la moitié du bâtiment après l’incendie qui l’a ravagé en 2004, mais le dossier est bloqué faute d’un accord avec la propriétaire historique.

D’autres projets de taille avancent plus facilement. Dans le quartier d’affaires EuroRennes, Giboire démarre Identity, soit près de 24 000 m2 de bureaux répartis dans trois immeubles conçus par trois architectes qu’a pilotés Jean-Paul Viguier. A Saint-Herblain, en bordure du périphérique nantais, le promoteur va réaliser quelque 20 000 m2 de bureaux par tranches et « en blanc » (sans locataires préalables). Côté logement, après avoir vendu la totalité de l’immeuble Cap Mail de Jean Nouvel à Rennes, Giboire a remporté la très disputée consultation de l’îlot de l’Octroi, dans la même ville. Avec les agences MVRDV et All, le promoteur y construira 135 appartements en 2019.

A Nantes, Giboire a quelques beaux projets résidentiels avec les architectes Barré-Lambot, Kaan Architecten, Forma 6, Clément Vergély, Raum ou encore Alexandre Chemetoff. Comme pour les entreprises, avec lesquelles il travaille généralement en lots séparés, Michel Giboire est soucieux des bonnes relations avec les concepteurs. Il fait d’ailleurs partie des rares promoteurs à les mentionner systématiquement dans son catalogue. Une attention que ces derniers pourraient bien lui rendre en le faisant connaître dans les cercles parisiens.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

100 M€ HT

100 M€ HT de CA en 2016

180 collaborateurs Plus de 150 M € d’actifs négociés et plus de 700 logements neufs produits chaque année

70 programmes neufs prévus

Contact : Michel Giboire (président), Xavier Hebert (directeur général), François Giboire et Pascal Mavre (Ile-de-France).

Tél. : 02 23 42 40 40 (Rennes) et 01 83 35 26 00 (Paris). E-mail : ocdl@giboire. com et paris. ocdl@giboire. com

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X