Territoires Grand Toulouse

Le TA annule quatre prescriptions du Scot

Mots clés : Aménagement du territoire - Jurisprudence

A la suite du recours en 2012 du Syndicat national des aménageurs lotisseurs et de l’Union des maisons françaises, le tribunal administratif (TA) de Toulouse a annulé quatre des 125 prescriptions du Scot de la Grande agglomération toulousaine, lequel reste, néanmoins, pleinement applicable. Pour le TA, la disposition relative aux « pixels » – c’est-à-dire les territoires d’extension urbaine clairement identifiés – était trop rigide dans sa rédaction. Elle sera modifiée dans le cadre de la « grenellisation » du Scot.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X