Grand Paris

Le site PSA à Aulnay, futur quartier du Grand Paris

Le constructeur automobile a élaboré un schéma directeur organisant la mutation de ses 150 ha de terrains en un quartier mixte de 1,6 million de m2.

A l’horizon 2024, les terrains de PSA Peugeot Citroën, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), seront desservis par trois gares des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express et la partie nord du site devrait accueillir l’atelier de maintenance et de remisage du futur métro. L’enjeu de l’aménagement de ces 150 ha est tel que l’Etat a décidé, en octobre dernier, d’y créer une opération d’intérêt national avant que la Ville n’adopte, deux mois plus tard, son nouveau plan local d’urbanisme (PLU).

« A la suite de l’arrêt de la production automobile en 2013, PSA a voulu faire valoir, en tant qu’industriel, sa responsabilité sociétale et environnementale en organisant la mutation de ce site », explique Muriel Gonel, responsable de l’immobilier industriel et logistique chez le constructeur automobile. Un master plan ou schéma directeur, appelé « La Fabrique », fut élaboré, en concertation avec la municipalité, l’Etat, le département, de février 2013 à juillet 2014. Grandes lignes du projet : reconstruire la ville sur la ville – en réutilisant les trames viaires existantes -, ouvrir cette emprise sur la ville d’Aulnay, introduire une programmation mixte tout en ravivant la vocation industrielle du site. Au total, 1,6 million de m², répartis entre des logements (300 000 m²), des locaux d’activité (638 000 m²), des bureaux (350 000 m2), des locaux d’enseignement supérieur et de recherche (90 000 m²), des commerces (195 000 m2) et des équipements (27 000 m²).

Des îlots flexibles.

« Un “ parc linéaire (19 ha, 2 km de long), véritable colonne vertébrale du projet, structure et délimite, au sud, les quartiers résidentiels et tertiaires, et, au nord, les quartiers industriels et logistiques, tout en assurant des fonctions hydrauliques et paysagères », ajoute Muriel Gonel. Il est complété par une « trame de mobilité » s’appuyant sur les voies existantes et séparant les flux : poids lourds, d’un côté, piétons, cyclistes, véhicules légers, de l’autre. Un axe nord-sud, dénommé « La Rambla », relie ce nouveau morceau de ville à Aulnay. Huit « hubs de mobilité » (parkings, commerces, bâtiment signal) permettent, tous les 300 m, de fluidifier les parcours. Ces trois « éléments inflexibles » – parc, trames de mobilité, hubs – dessinent les limites de 17 macro-lots. Ces îlots, circonscrits mais flexibles grâce à leur constitution interne faite de modules de 30 m par 30 m, sont organisés en « quartiers » : la « Façade de la Fabrique » (logements, bureaux, commerces) constitue un front urbain, les trois « Quartiers Ouest » (logements, bureaux et activité), la « Halle créative » (dont une partie pourra accueillir des start-up), les « Nouvelles industries », le « Campus formation », la « Cité passion automobile ». Les démolitions ont commencé. L’aménagement du site devrait s’étaler sur vingt ans.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maître d’ouvrage : PSA Peugeot Citroën. AMO : Constructa Urban Systems. Coordinateur : City Linked. Architecte : Jacques Ferrier Architectures. Paysagiste : Agence Ter. BET développement durable : Franck Boutté. Sociologue : Jean Viard.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X