Territoires Lyon

Le site Monod de Normale sup réhabilité

Le plan « Lyon Cité Campus » se poursuit avec la réhabilitation et la restructuration du site Monod de l’Ecole normale supérieure de Lyon. Erigés entre 1986 et 1988 par l’architecte Philippe Dubois, les bâtiments abritent des locaux d’enseignement et de recherche dans le domaine des sciences exactes. Un ensemble de construction de plus de 60 000 m2 Shon qui fait aujourd’hui l’objet d’un contrat de partenariat avec le groupement mené par la société Neolys (1), qui assurera la réhabilitation et la réorganisation de près de 50 000 m2 ainsi que la maintenance pour une durée de vingt-huit ans.

Les travaux, réalisés en site occupé, démarreront l’an prochain par la transformation d’un ancien bâtiment d’hébergement des chercheurs invités en laboratoires secs. Ces nouveaux locaux permettront de transférer les laboratoires actuels, « déplacés » le temps des travaux de mises aux normes, d’accessibilité et d’amélioration des performances énergétiques. Les travaux d’isolation, le changement du système de chauffage, ventilation et rafraîchissement et la mise en œuvre d’un éclairage performant doivent permettre 20 à 30 % d’économies d’énergies.

Opération à tiroirs jusqu’en 2019.

Le contrat de partenariat englobe également la création d’une extension entre le laboratoire LR2 et LR3, sur deux niveaux, qui accueillera des bureaux pour les chercheurs et le personnel administratif. Cette opération à tiroirs s’échelonnera jusqu’en 2019.

Chargée de cette opération, l’agence Patriarche & Co s’est concentrée sur deux axes fondateurs : « La sobriété vis-à-vis d’un ensemble de bâtiments déjà riche en vocabulaire architectural, et la limitation de la création de surface en dehors de l’enveloppe des bâtiments tout en rénovant au plus juste les façades actuelles. » Ce contrat de partenariat, dont l’investissement s’élève à 37 millions d’euros TTC, comprend également la réorganisation des espaces d’accueil et de logistique ainsi que la mise à niveau des infrastructures de communication. D’autres opérations seront conduites en maîtrise d’ouvrage publique de la Métropole de Lyon ou de l’université de Lyon, comme la construction d’un nouveau laboratoire de recherche sur quatre niveaux avec une serre de 600 m2 en toiture (coût 14,3 millions d’euros), ou encore la sécurisation de l’alimentation électrique du site et la construction de soutes et de chambres de culture (3,04 millions d’euros).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Le groupement comprend Demathieu Bard Immobilier (promoteur), Demathieu Bard Groupe (investisseur-constructeur), Atlante Gestion (investisseur), Idex Energies (mainteneur), avec Patriarche & Co (architecte), Cap Ingelec (bureau d’études) et BLB Constructions (constructeur).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X