Territoires Nanterre

Le siège social de Vinci se posera sur la future gare Eole

Mots clés : Entreprise du BTP - Gares, aéroports

Double actualité pour Vinci, le 15 mars. Le groupe a dévoilé son projet de nouveau siège social, dans le quartier des Groues à Nanterre, conçu par Jean-Paul Viguier associé à Marc Mimram. Au même moment, l’une de ses filiales, GTM Bâtiment, signait un contrat de partenariat avec l’Etablissement public Campus Condorcet pour la construction et la maintenance de 50 000 m2 de bâtiments à Aubervilliers (voir page ci-contre).

D’une superficie totale de 90 000 m2, le nouveau siège de Vinci regroupera ses quatre pôles d’activités aujourd’hui dispersés sur plusieurs sites : Vinci Construction, Vinci Concessions, Vinci Energies et Eurovia. Le programme est particulièrement complexe, tant par les contraintes imposées par le maître d’ouvrage que par celles définies par l’Epadesa (Etablissement public d’aménagement de La Défense Seine Arche) sur un site en pleine mutation. En effet le projet, constitué en fait de plusieurs bâtiments dont un IGH (immeuble de grande hauteur) de 100 m de hauteur, prendra place sur une parcelle aujourd’hui occupée en partie par des voies ferrées, qui seront démantelées. Surtout, la tour sera directement posée sur la gare Eole, futur hub (point central) du Grand-Ouest parisien, grâce à un jeu complexe de pilotis sur deux niveaux permettant le passage des voies ferrées et l’accès à la gare.

Archipel d’îlots reliés par des passerelles.

Pour cette phase particulièrement délicate, l’Epadesa a conduit un partenariat avec les différentes parties, conclu par un protocole tripartite avec Vinci et SNCF Réseau, à la fois pour la construction de la gare et pour la gestion de l’ensemble des interfaces « conceptions et travaux » de la gare et de l’immeuble de grande hauteur. Autres contraintes et non des moindres, celle de la hauteur des bâtiments, de leur covisibilité depuis le parvis de l’Arche, et celle de l’occupation de l’espace et de l’accessibilité. L’équipe Viguier-Mimram a donc opté pour plusieurs bâtiments de hauteurs variées, et reliés les uns aux autres par un ingénieux système de passerelles, laissant penser à un archipel d’îlots ou, pourquoi pas, à des quartiers de Venise reliés par des ponts. Cela permet d’ouvrir les perspectives, de casser la masse des volumes en jeu, et d’occuper une parcelle assez contrainte tout en intégrant l’accès extérieur à la gare Eole.

Le siège de Vinci occupera 74 000 m2 sur les 90 000 m2 du programme, ce qui permettra de loger ses 4 000 collaborateurs. Par ailleurs, conformément aux demandes de l’Epadesa en charge de l’aménagement du site, les pieds d’immeubles seront ouverts et accessibles au public, avec l’aménagement de commerces, d’une salle de sport, de restaurants, et d’équipements comme un accueil de start-up et un « incubateur » d’entreprises dans des domaines tournés vers l’innovation technologiques. Enfin, l’un des bâtiments abritera un hôtel de 6 000 m2 afin de répondre, là aussi, aux besoins du futur quartier des Groues. Le démarrage des travaux est prévu à l’été 2017 pour une livraison en 2020.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X