Autres Architecture

Le sacre de Dominique Perrault

Mots clés : Architecture

Pour l’édition 2015 du prix Praemium Imperiale, vingt-septième du genre, la Japan Art Association a choisi de récompenser, dans la section « Architecture », le Français Dominique Perrault. Ce « Nobel des arts » – antichambre du Pritzker ? – vient couronner presque quarante ans de carrière. Né en 1953, Dominique Perrault s’est fait connaître en remportant, à 36 ans, le concours pour la Bibliothèque nationale de France en 1989. Il a, depuis, signé de nombreuses réalisations à travers le monde, de Madrid à Séoul, en passant par Vienne, Luxembourg et Berlin. Il conduit actuellement les réhabilitations de la poste du Louvre, de l’hippodrome de Longchamp à Paris ainsi que du pavillon Dufour au château de Versailles. Emu et honoré, l’architecte a évoqué dans ses remerciements les lointaines « années Mitterrand », alors florissantes pour la commande publique. Soulignant le « versant sombre » de l’époque actuelle, il a toutefois mis en exergue son « versant lumineux », fait de défis, notamment environnementaux, que les architectes et leurs partenaires auront à relever. Dominique Perrault recevra son prix le 21 octobre prochain, à Tokyo.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X