Architecture Travaux routiers

Le ruban noir passe au vert

Mots clés : Travaux publics

Recyclage des matières premières et des déchets plastiques, traitement des pollutions… Les défis environnementaux et sanitaires sont colossaux.

Une croissance infinie dans un monde fini est un non-sens.

En ce début de XXIe siècle, quarante-cinq ans après le fameux rapport réalisé par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) pour le compte du Club de Rome (« The Limits to Growth »), les limites environnementales à la croissance économique font plus que jamais l’objet d’âpres discussions. Toutefois, la nécessité d’un développement dit « durable » est aujourd’hui de plus en plus largement partagée. En Europe, une semaine entière lui est officiellement consacrée, chaque année, depuis 2003, au début du mois de juin.

La communauté routière n’échappe pas à ces réflexions – éminemment techniques -, elle qui, depuis le début des années 2000, suit la voie d’une économie « circulaire ». Illustration de cet état de fait : depuis 2014, des professionnels de la route sont engagés dans un programme de recherches sur le « multi-recyclage » des chaussées, dans le double but de préserver au maximum les ressources...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5925 du 09/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X