Territoires Monaco

Le réaménagement de l’îlot Pasteur débute

Mots clés : Urbanisme - aménagement urbain

Lancé depuis plus d’une décennie, le réaménagement d’Ouest en Est des délaissés SNCF, quatre hectares de foncier récupérés au cœur du tissu urbain de la Principauté de Monaco, se poursuit avec le démarrage de l’îlot Pasteur. Cette opération, conduite par le Service des travaux publics, maître d’ouvrage, fait suite à l’aménagement des îlots Prince-Pierre, Rainier-III et Canton notamment. Sur une parcelle de seulement 250 m de long pour 35 m de large, située entre l’avenue de Fontvieille et le boulevard Rainier-III, branchée sur la dorsale et à proximité du tunnel Rainier-III, un ambitieux programme de nouveaux équipements publics va voir le jour. Au menu : près de 47 000 m² de surface de plancher et un budget de 320 millions d’euros TTC pour accueillir le collège Charles-III actuellement localisé à l’Annonciade, une nouvelle médiathèque, des bureaux sur près de 9 000 m², etc.

Un socle de cinq niveaux.

Le concours d’architecture a été attribué il y a plusieurs années au groupement Christian Curau-François Lallemand. Après une longue phase d’études et la délivrance du permis de démolir, les travaux préparatoires (dévoiement de réseaux, démolitions, préparation de voirie, création de la galerie technique, etc.) viennent de débuter. Ils seront suivis en 2017 du raccordement à la dorsale puis de la phase de terrassement-soutènement. Ce premier marché a été confié à Eiffage et à sa filiale de travaux publics Sitren. De nouveaux appels d’offres sont prévus en 2017. Pour créer le futur socle de cinq niveaux, dont la façade sera tournée vers le quartier de Fontvieille et sur lequel prendront place le collège et la médiathèque, 115 000 m3 de matériaux devront être extraits. Ce terrassement sera accompagné de fondations profondes et de la réalisation de parois moulées pour accueillir les infrastructures : un parc de stationnement de plus de 900 places mais aussi un data center, un centre de transfert des déchets recyclables, un centre de tri postal, le parc sportif du collège et une salle polyvalente de 1 900 places destinée à remplacer l’espace Léo-Ferré de Fontvieille.

Opérations à tiroirs.

La complexité de l’opération porte sur les fondations profondes, le dimensionnement des structures pour accueillir des équipements publics imbriqués et de grande capacité mais aussi la gestion des conditions de circulation pendant le chantier. « Nous poursuivons actuellement les études du projet général en temps masqué [en parallèle aux travaux, NDLR]. Le démarrage des travaux tous corps d’état est prévu début 2018 pour une livraison de l’opération fin 2020 », explique Olivier Lavagna, directeur du Service des travaux publics.

Comme la plupart du temps à Monaco, ce réaménagement urbain et cette relocalisation d’équipements vont permettre d’engager de nouvelles opérations. A l’Annonciade, le départ du collège Charles-III libérera de l’espace pour implanter de nouveaux équipements publics : une école, deux casernes pour les secours et les carabiniers, des logements et du tertiaire. Dans le quartier Fontvieille, le transfert de l’espace Léo- Ferré permettra d’agrandir le centre commercial.
Enfin, pour l’îlot Charles-III, dernier îlot à aménager à l’extrémité Est de la Principauté, les études de programmation urbaine sont en cours. « La vocation de cet îlot desservi par le nouveau tunnel Albert-II sera tertiaire, industrielle et logistique », précise Séverine Canis-Froidefond, directeur de la prospective, de l’urbanisme et de la mobilité.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X