Régions Narbonne

Le quartier des Berges de la Robine étend le centre-ville à l’est

Les aménageurs Alenis et LRA désigneront à la fin du mois les promoteurs chargés de réaliser la première tranche de la ZAC des Berges de la Robine à Narbonne (Aude). Situé à l’entrée est de la ville, en bordure du canal de la Robine, ce nouveau quartier encadrera le futur musée régional de la Narbonne antique (MuReNa), conçu par Norman Foster.

Avec 1 000 logements en projet sur 16 ha, c’est la plus grosse opération d’aménagement engagée à Narbonne. La première tranche comportera 200 logements répartis en trois lots. L’architecte en chef, Jean-Pierre Rayssac, a repris les lignes de force du musée, elles-mêmes fondées sur la trame de la ville romaine : un quadrillage qui se développe autour de deux axes majeurs orientés nord-sud et est-ouest, le cardo et le decumanus. Le quartier présentera ainsi une organisation en peigne, ouvrant de larges perspectives sur le canal depuis l’entrée de ville, tout en assurant une transparence hydraulique.

« Vivre dehors grâce à des terrasses ». L’épannelage vise lui aussi à privilégier les vues sur le canal, avec des bâtiments dont la hauteur passera graduellement de R + 2 à R + 5 en s’éloignant de la voie d’eau. « J’ai cherché à retrouver ou à réinventer l’esprit d’une petite ville de province qui vit bien, explique Jean-Pierre Rayssac. Cela passe par la priorité donnée aux mobilités douces, la qualité des espaces publics, l’ouverture sur la nature et la possibilité offerte aux habitants de vivre dehors grâce à des terrasses, des loggias et des cours intérieures. » Le futur quartier, proche du cœur de ville, totalisera 65 000 m2 de logements, 6 000 m2 de complexe hôtelier et 1 000 m2 d’équipement public. Premiers travaux début 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X