Régions Saint-Brieuc

Le quartier de Brézillet se restructure

Elaboré par les urbanistes de Sagacités en 2010, le schéma directeur du Grand Brézillet porte essentiellement sur la période 2015-2025. Les objectifs pour ce site de 47 hectares sont multiples : consolider l’attractivité du palais des congrès-parc des expositions en créant de nouveaux espaces, implanter un hôtel 3-4 étoiles et une zone de restauration, restructurer le boulevard qui traverse le quartier et enfin, aménager une entrée de ville digne de ce nom. Au bas mot, les investissements s’élèvent à quelque 35 millions d’euros.

Un parvis en granit breton

Pour l’heure, la communauté d’agglomération du pays de Saint-Brieuc souhaite achever le site du parc des expositions et bâtir un nouveau hall. Retenus il y a quelques semaines, les architectes Nathalie Coquard (mandataire), Jean-François Colleu et Christophe Charrier optent pour du granit breton sur les 4 600 m² de ce parvis. Pour le hall de 5 000 m², ils ont prévu un bâtiment à ossature métallique avec un soubassement en béton. Autant le parvis est tristement minéral et froid, autant le travail sur le hall est convaincant : un toit en sheds, un habillage irrégulier sur le mur latéral qui permet de rythmer le bâtiment, une grande baie sur la façade et un préau de 3 000 m² distinguent ce hall des habituelles boîtes en tôle des parcs des expositions. Une consultation d’entreprises en lots séparés sera organisée en juin prochain afin que les travaux (3,65 millions d’euros HT) démarrent à l’automne pour une livraison fin 2015.

Appel à projets hôteliers

Dans la foulée, la communauté d’agglomération va lancer un appel à projets hôteliers réunissant un promoteur, un investisseur et un exploitant. « L’objectif est de disposer d’un établissement d’environ 55 chambres et d’un restaurant », indique Stéphane Loisnel, directeur du développement économique à la communauté d’agglomération. Quant à l’ancien marché de gros qui s’étend sur 7 000 m², il vient d’être expertisé. « La structure métallique de cet ancien hangar d’aviation de l’Otan ramené de l’Oise est en excellent état. L’objectif est de le monter à R + 1 et de créer dans la partie avant un pôle de restauration et de services et à l’arrière de travailler avec la Ville de Saint-Brieuc à une relocalisation d’activités sportives », complète Stéphane Loisnel. Un concours de maîtrise d’œuvre ou un appel à projets devrait être prochainement lancé afin que les travaux démarrent au début du prochain mandat. Par ailleurs, la communauté d’agglomération vient de finaliser l’achat de l’ancien centre de tri de La Poste pour un montant de 900 000 euros. Sur un terrain de 2,5 hectares, l’emprise au sol de ce bâtiment est d’environ 5 000 m². Les élus n’ont pas encore décidé de sa vocation, mais ils assurent qu’en aucun cas l’immeuble accueillera des bureaux. Restera ensuite à créer une entrée de ville qui nécessitera vraisemblablement un redimensionnement du gigantesque giratoire.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X