Dossier

Le PVC en quête de vertu

Mots clés : Fenêtre - Produits et matériaux

Il est le premier matériau utilisé pour la fabrication des fenêtres. Souffrant d’une image peu vertueuse, le PVC peut néanmoins engager une rupture durable. À une condition : que la profession réussisse le pari de la collecte.

Au petit jeu du « dis-moi quel est le matériau de menuiserie le plus vertueux ? », la réponse ne coule pas de source. À chacun ses arguments : le bois est renouvelable et capte du CO2 ; l’aluminium et l’acier peuvent être recyclés et sont faciles à collecter. Jusqu’à présent, le PVC, lui, avait le mauvais rôle. Assimilé aux plastiques polluants, il a une origine pétrolière et contient du chlore. En outre, son bas prix n’encourage ni la collecte ni le recyclage. Pourtant, c’est sur ce terrain qu’il peut gagner des places dans la course à la vertu.

Dans les années 1990, le PVC s’est hissé en tête des matériaux composant les profils de fenêtres. La part de marché qu’il représente en France dans le neuf s’élève à plus de 60 %. Principal perdant : le bois. En rénovation, les...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 345 du 21/10/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X