Régions Nantes

Le promoteur Réalités teste des parkings mutualisés sur l’île de Nantes

Mots clés : Stationnement

Si l’idée du parking mutualisé est très en vogue chez les théoriciens de l’aménagement, les opérations sont encore rares en France. Encouragée par les urbanistes Marcel Smets, Anne Mie Depuydt et la Samoa (aménageur), l’Ile de Nantes pourrait faire figure d’exception.

Deux opérations mixtes viennent d’être lancées simultanément. « îLink », la première, est portée par Brémond, Vinci, Adim Ouest et Harmonie Habitat. Elle pousse loin l’expérimentation en intégrant en amont le concept de maîtrise d’usage. Aussi, les promoteurs ne vendent pas des places de stationnement, mais des droits à stationner. Misant sur les différences d’usage entre les habitants et les activités tertiaires, quelques 200 places seront disponibles pour 240 droits d’usage.

Parking et terrasses mutualisées

Plus modeste, la seconde opération « Unik » n’en reste pas moins intéressante. Ce projet mixte de bureaux et de logements situé place des Erables, à côté de l’école d’architecture et des futures halles Astom réhabilitées, a été remporté en décembre dernier par Réalités et l’architecte Sandra Planchez. Cet été, le promoteur a déposé le permis de construire pour 35 logements, des commerces en rez-de-chaussée, 1 960 m2 SP de bureaux et 39 places de stationnement en sous-sol. Originalité, seules 19 places seront attribuées pour les grands logements, les 20 autres seront exploitées par NGE et proposées en location horaire.
En fonction des usages et des occupants, plusieurs tarifs seront proposés. Ainsi, pour les bureaux, le stationnement coûtera 135 euros/mois pour cinq journées de 10 heures tandis que les résidents des T1 et T2 pourront se garer pour 1,50 euro par nuit ou 41 euros/mois. Les locataires des T3 et des PLS pourront utiliser le parking durant sept nuits et les week-ends pour 61 euros/mois. « Les premiers retours sont plutôt encourageants », affirme Cédric Joubert, directeur général de Réalités. Outre cette nouvelle gestion du stationnement, « Unik » propose plusieurs autres innovations comme une organisation de collectes des déchets en conteneur enterré et 650 m2 de terrasses partagées.
Les logements ont été conçus pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées avec, par exemple, des murs équipés de fourreaux dès la livraison pour accueillir les câblages d’une éventuelle domotique. Enfin, deux appartements ont été conçus de façon à être pleinement évolutifs jusqu’à offrir la possibilité de créer un second espace complètement indépendant. Le permis de construire a été déposé cet été et le démarrage des travaux est prévu au second trimestre 2015 pour une livraison début 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X