Régions Marseille

Le projet urbain « Quartiers Libres Saint-Charles Belle de Mai » se précise

Au nord du périmètre d’Euroméditerranée 1, en lisière de la gare Saint-Charles, le secteur Saint-Charles Belle de Mai revêt une importance stratégique pour Marseille. Il doit en effet bénéficier de l’émergence d’une nouvelle gare métropolitaine et d’un projet urbain d’envergure fondé sur l’amélioration du cadre de vie des habitants et une nouvelle dynamique économique. Au terme du dialogue compétitif, la Ville a retenu le groupement Güller Güller (mandataire), TVK (co-mandataire), Zakarian- Navelet, Alfred Peter, associés à plusieurs bureaux d’études (MRS, Alpha-ville, Transsolar, TPF-i, JG Consultant) pour définir le schéma de reconversion des casernes Saint-Charles dont elle va se porter acquéreur (7 ha), et élaborer un plan-guide portant sur 140 ha autour de la gare. L’ensemble de la démarche est mené dans le cadre d’une concertation renforcée avec les habitants.

Vaste esplanade. « Nous sommes en charge de la définition et de l’accompagnement du projet de reconversion des casernes, y compris la maîtrise d’œuvre urbaine des espaces publics du site, ainsi que de la mise en œuvre du projet urbain sur les 140 ha », précise l’architecte urbaniste Michaël Güller. Et d’ajouter : « Les friches militaires et la caserne du Muy nous donnent la possibilité d’agir vite et concrètement. Elles deviendront le pivot de cette recomposition urbaine. Nous avons pris le parti d’y implanter les équipements qui manquent au secteur. » Une maison du projet et des associations, une médiathèque, un pôle médias pourraient y voir le jour. Quant à la caserne, elle s’ouvrira sur un vaste espace public arboré, la terrasse du Muy.

A l’arrière, l’esplanade du Muy devient un nouveau quartier d’habitat mixte avec 450 à 500 logements, un nouveau groupe scolaire dont le concours va être lancé en 2017. Sur ces 7 ha, la constructibilité envisagée est de 140 000 m². En lien avec l’émergence d’une future gare métropolitaine dans le cadre du projet de la ligne nouvelle Provence Côte d’Azur, une nouvelle façade apparaît et le plan de recomposition dans ce secteur rejoint à terme le plateau ferroviaire.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X