Livres

Le pouvoir du banc

Mots clés : Mobilier urbain

Quoi de plus banal et insignifiant qu’un banc ? Pourtant, plus qu’une simple commodité, il se révèle souvent comme un puissant dispositif épistémologique, dont la fonction est « d’organiser ou de réorganiser, à partir d’un ici particulier, le domaine du visible ». Michael Jakob, théoricien du paysage, ne se limite donc pas à établir une histoire du banc de jardin ou à en dresser la typologie : il l’analyse en tant qu’outil d’un système spatial souvent complexe et en interroge les représentations.

Depuis l’aménagement symbolique de la panca di via dans l’espace public ouvert des cités de la renaissance italienne, le banc a partie liée avec le pouvoir. En témoigne, entre autres, le...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 240 du 11/03/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X