Edito Coup de griffe

Le pouvoir de dire nom

Il existe des entreprises pour tout. Construire des ponts, vendre des biscottes allégées, inventer les médicaments du futur… Parmi l’immensité des activités entrepreneuriales s’est développé le naming. Ce métier consiste à trouver le nom qui assurera le succès du produit. Ainsi, plutôt que d’appeler Jean-Claude ou Marinette votre nouvel isolant à base de plumes de cochon, offrez-vous les services d’une agence de naming. Ses équipes averties travailleront d’arrache-pied pour baptiser votre produit d’un nom bien plus vendeur, Isol’Groin ou Thermiporc, par exemple.

Les rédactions spécialisées dans le BTP voient chaque semaine défiler un grand nombre de dossiers de presse consacrés à des innovations toujours plus révolutionnaires. Généralement, ces produits miracles portent des noms alléchants, derrière lesquels on devine la patte experte du namer.
Ce procédé, qui date déjà de quelques années, paraît presque vieillot. Puisque le nom fait tout, pourquoi ne pas commencer par là ? Le client achèterait les meilleurs noms sur une plate-forme de naming, puis se présenterait dans une agence d’inventing. Charge à elle d’imaginer le produit le plus en phase avec le nom dont dispose le client.
Furieusement moderne, cette nouvelle approche créera encore un nouveau métier. Reste à lui trouver un nom.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X