Régions Pas-de-Calais

Le permis de la Chartreuse de Neuville validé

Dix ans après, le permis est enfin validé. Fin février, le jugement du tribunal administratif de Lille annulant le permis de réhabilitation de la Chartreuse de Neuville (18 000 m2 ) a été à son tour annulé par le Conseil d’Etat. Le permis initial avait été déposé en 2007 par l’Association de préfiguration de la Fondation de la Chartreuse de Neuville et l’ASL Chartreuse Notre-Dame-des-Prés. Ces deux entités font partie des copropriétaires de l’ensemble conventuel situé à Neuville-sous-Montreuil. Leur objectif : créer dans ce superbe bâtiment du XIVe siècle le premier centre culturel de rencontre du Pas-de-Calais, ainsi qu’une résidence hôtelière.

Inauguration le 1er avril. « Ce permis initial n’aurait jamais Entre-temps, un autre permis a été déposé, et nous avons perdu dix ans », regrette la directrice de l’association, Alexia Noyon, qui préfère désormais se tourner vers l’avenir avec l’inauguration du monumental chantier le 1er avril. La veille auront lieu des rencontres sur le thème « Habitats et espaces de vie, nouvelles approches » (1).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Programme détaillé des journées du 31 mars et du 1er avril sur www.lachartreusedeneuville.org.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X