Edito

Le péril jeune

Quel contraste ! Dans l’entreprise, le discours ambiant brosse le portrait de jeunes actifs sans envies, sans repères, sans rêves. Or, il suffit de les observer en situation réelle pour obtenir une image toute différente : ils s’épanouissent au travail, débordent de projets et ne cachent pas leur ambition. La génération désenchantée, tout compte fait, sourit à pleines dents.

Bien entendu, le malaise de la jeunesse française n’est pas un mirage. Son indifférence aux élections en est un symptôme : l’abstention s’annonce record. Pourtant, plus que d’un désintérêt, c’est d’une incompréhension qu’il s’agit. Les élites politiques grisonnantes sont le produit d’une époque qui semble terriblement lointaine aux plus jeunes. Un gouffre les sépare.

Plus que de remontrances, ces jeunes adultes ont besoin de bienveillance.

Si elles n’y prennent garde, les entreprises pourraient subir le même sort que les partis politiques. Surpris par les comportements des plus jeunes, les dirigeants s’avouent parfois désemparés. Là aussi, la méconnaissance pourrait mener à la rupture. Plus que de remontrances, ces jeunes adultes ont besoin de bienveillance. Comment exiger une fidélité à l’employeur de la part de ceux qui ont grandi à l’ère de la précarité ? Comment s’étonner de les voir rétifs à la hiérarchie tout en louant leur capacité d’autonomie ?

Les entreprises ont l’impérieuse nécessité de se remettre en question si elles souhaitent entretenir l’implication des nouveaux venus. Elles doivent répondre à leurs velléités d’épanouissement sous peine de les voir claquer la porte. Elles ne peuvent qu’abandonner les vieilles recettes de management rendues inopérantes.

Fort heureusement, face à ce défi, le BTP dispose d’atouts. Il conserve cette capacité à responsabiliser très vite les collaborateurs qui font leurs preuves. Il reste, malgré les imperfections, un puissant vecteur de promotion sociale. Il offre une variété de projets, de structures et de métiers qui autorise des carrières dynamiques. La construction a tout à gagner de cette cure de jouvence.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X