Architecture Haussmann

Le Paris du XIXe siècle, un modèle pour demain ?

Mots clés : Entreprise du BTP

Les bâtisseurs de la ville ne cessent d’interroger les bonnes manières architecturales et urbaines du baron Georges-Eugène Haussmann.

L’exposition « Paris Haussmann – Modèle de ville » a refermé ses portes au public, le 4 juin, au Pavillon de l’Arsenal (Paris). Que retenir – ou pas – de cette présentation conçue comme une boîte à outils à destination des bâtisseurs de la ville d’aujourd’hui et de demain ? « Le Moniteur » leur a posé la question (lire pp. 68- 70) .

Entre 1851 et 1914, 57 157 bâtiments ont été construits à Paris, soit deux tiers de la ville. L’identité architecturale et urbaine de la capitale a notablement été façonnée par un homme, le baron Georges-Eugène Haussmann, préfet de la Seine entre 1853 et 1870. Pour essayer d’en comprendre les règles, les commissaires scientifiques de l’exposition – l’agence d’architecture LAN et le bureau d’ingénierie environnementale Franck Boutté Consultants – ont procédé avec méthode. « Nous avons cartographié, classifié et mesuré cet héritage du passé pour mieux penser la ville du futur », indique l’ingénieur Franck Boutté. Tout a été passé en revue : de la largeur des rues à la composition des façades, de la forme des îlots à l’épaisseur des immeubles. Résultat ? Le Paris selon Haussmann pourrait être un modèle de ville, car il répond aux questions posées actuellement aux praticiens telles que la densité urbaine, la mixité des programmes ou la sobriété énergétique. « Avec ses 20 000 habitants au kilomètre carré, Paris figure...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5925 du 09/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X