Autres Ville connectée

Le panorama de S3C Paris

La France n’a pas encore d’agglomérations intelligentes, mais elle possède déjà un colloque sur la question. La seconde édition du congrès Smart countries & cities (S3C) s’est déroulée du 1er au 3septembre à Paris. Cette manifestation rassemblait des élus, des membres d’associations et des entrepreneurs autour de conférences consacrées aux villes connectées. De nombreux orateurs ont rappelé le défi environnemental que représentait l’espace urbain. Bien employées, les technologies du numérique pourraient faciliter l’administration des ressources et des services dans les futures mégalopoles. Certains facteurs simplifient cette transition. L’essor des téléphones portables a accoutumé les populations aux outils informatiques.

Manque de formation.

En outre, le secteur attire les investisseurs privés et publics. Cependant, le manque de formation et de partage des informations freine encore l’émergence d’une filière. Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat au Numérique, est apparu déterminée : « Le projet de loi numérique que porte le gouvernement comportera un volet sur l’ouverture des données d’intérêt général. Les entreprises propriétaires d’informations portant sur des domaines tels que l’environnement ou l’énergie devront les rendre publiques. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X