Régions Paca

Le nouveau siège de Colas, vitrine de son savoir-faire

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Efficacité énergétique - Entreprise du BTP - Logement social

300 ha ont été brûlés par les quatre incendies qui se sont produits, au cours de l’été 2016, dans les Bouches-du-Rhône.

7 900 logements sont accompagnés en Paca par les quatre plates-formes de la rénovation énergétique.

Source : Cerc Paca.

1 158 logements sociaux pour étudiants ont été réalisés dans la métropole niçoise entre 2008 et 2016, dont 1 022 à Nice.

Occupé depuis février par 90 des 3 000 salariés employés sur un territoire allant de Perpignan (Pyrénées-Orientales) à Menton (Alpes-Maritimes) en passant par la Corse, le nouveau siège de Colas Midi-Méditerranée, inauguré ce 17 mai, se veut représentatif de son savoir-faire. Installé sur la ZAC de la Duranne, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le bâtiment certifié HQE se caractérise en effet par des abords réalisés avec des revêtements à base d’aqualiants mis au point par INMS, le laboratoire de Colas Midi-Méditerranée basée à Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône). De même, autour de l’édifice, les chemins en Compaxem – revêtement constitué d’un liant hydraulique – sont issus d’Argeco, une entité du groupe basée à Fumel (Lot-et-Garonne).

« Notre filiale routière de Midi-Méditerranée a une dimension industrielle plus forte que les cinq autres filiales françaises, raconte Thierry Méline, directeur général de Colas France. Elle compte pas moins de 21 centrales de béton prêt à l’emploi et cinq usines de préfabrication. Par ailleurs, elle possède 32 carrières, ce qui est très original dans le groupe. » Ces compétences seraient le résultat d’une politique de croissance externe, là aussi sur un rythme d’acquisitions plus élevé que dans les autres filiales du groupe.

600 millions de chiffre d’affaires. Présente sur l’arc méditerranéen à travers 31 agences et centres de travaux, la filiale régionale compte ainsi un directeur de la croissance externe, poste occupé par Jacky Halbout, adjoint de Pascal Trouf, président de Colas Midi Méditerranée. En Corse-du-Sud, elle vient d’agrandir sa zone de chalandise grâce à l’extension de son association avec le groupe Mocchi. Déjà implantée à Ajaccio et Bastia, elle l’est désormais aussi à Porto-Vecchio et Propriano.

Réalisant un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros, dont 10 % en Corse, Colas Midi-Méditerranée veut innover dans les produits grâce à INMS, qui développe des liants organo- minéraux, mais aussi élargir sa clientèle. « Nous nous tournons de plus en plus vers les particuliers, ce que nous permet notre réseau d’agences », déclare Pascal Trouf.

Reste que la commande publique représente encore plus de 70 % de son chiffre d’affaires. La filiale vient ainsi de décrocher deux marchés publics : le lot infrastructures du tramway d’Avignon (Vaucluse) avec l’agglomération du Grand Avignon (9,3 millions d’euros HT) et la reconstruction d’un pont à Manosque avec le conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence (8 millions HT). Sans oublier le chantier de construction du BHNS de Cannes sous maîtrise d’ouvrage de la communauté d’agglomération Cannes Pays de Lérins (2,5 millions HT) qui vient de démarrer.

Siège de Colas Midi-Méditerranée. Maîtrise d’ouvrage :

Bouygues Immobilier. Maîtrise d’œuvre : Pixea Architecture, Nox (AMO HQE), SCO (maître d’œuvre d’exécution), Projex (BET).

Entreprise : Bouygues. Investisseur : Atlantique Mur Régions.

Superficie : 2 400 m2 . Coût estimatif : 4 millions d’euros de travaux et 1 million d’euros d’aménagement intérieur. Durée : 13 mois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X