Territoires Grand Paris

Le nombre d’élus du conseil métropolitain en débat

La Métropole du Grand Paris (MGP) qui doit voir le jour le 1er janvier 2016, devrait, selon les termes actuels de la loi, compter 348 conseillers. Un nombre jugé trop élevé par le Premier ministre, la maire de Paris ou encore le président de Paris Métropole. Selon Philippe Laurent, secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF), une telle diminution n’est possible qu’en adoptant l’un de ces deux modes d’organisation : soit les membres du conseil de la MGP détiennent des droits de vote différents selon l’importance démographique de la commune qu’ils représentent, soit toutes les communes ne sont plus représentées par au moins un membre. Deux hypothèses qu’il juge « inacceptables ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X