Marketing-Achat

Le négoce doit étendre son domaine

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Distribution - Gros oeuvre - Maison individuelle

Le modèle commercial et économique du négoce est très centré sur la maison individuelle en secteur diffus. À présent, c’est l’ensemble du spectre du marché du gros œuvre qu’il lui faut explorer pour maintenir des volumes de ventes.

« Je regrette que le négoce ne soit pas plus impliqué sur le segment des majors et des grandes entreprises générales. » Pour David Poulain, directeur du marketing et de la communication de Rector, les distributeurs ne seraient donc pas suffisamment actifs sur les marchés de prescription. « Ils devraient s’affirmer davantage comme force de proposition », confirme Vincent Birarda, responsa-ble de l’activité planchers d’Arcelor-Mittal. D’ailleurs, les fabricants de planchers encouragent les distributeurs à plus investir le secteur groupé et le collectif… Pas évident de répondre à ces sollicitations, sachant que le marché était jusqu’alors très segmenté. Les planchers nervurés (c’est-à-dire poutrelles/hourdis) étaient voués à l’individuel diffus et « à 100 % traités par le négoce »,...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 404 du 18/03/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X