Chantier

Le navire de bois du lycée maritime de Saint-Malo

Mots clés : Bois - Education - ERP sans hébergement - Ossature - Technique de construction

Plicroisé, le procédé préfabriqué de panneaux CLT en pin massif « made in France », a été utilisé pour les murs, les planchers et le toit du lycée Florence Arthaud, à Saint-Malo. Complété par des murs à ossature bois en façade, il a permis de faciliter et de rationaliser la mise en œuvre.

Inauguré en septembre 2015, le nouveau lycée public maritime Florence Arthaud, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), fait partie des douze établissements du même type existant en France. Il remplace l’ancien lycée devenu inadapté et situé non loin du port malouin. Cet établissement professionnel assure diverses formations maritimes, du bac pro Mer au BTS (aquaculture, matelot, mécanique marine, etc.), en passant par la formation continue pour les adultes (capitaine, mécanicien, etc.).

Deux entités distinctes

Réalisé par les architectes rennais Liard & Tanguy, ce lycée flambant neuf accueille 211 élèves, pour une capacité de 300 à terme. Se dressant sur trois niveaux, l’ensemble comporte deux entités distinctes : un externat et...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 351 du 17/05/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X