Régions Nantes

Le musée d’Arts en lumière

Mots clés : Manifestations culturelles - Musées - galerie

Lancé en 2009, le chantier du nouveau musée d’Arts de la métropole nantaise (88,5 millions d’euros), mené par le cabinet londonien Stanton Williams, dont c’est le premier projet en France, vient de s’achever. Après un coup d’arrêt en 2012 (découverte de veines d’eau, lots infructueux), le chantier a été repris par Quille Construction en entreprise générale avec un programme légèrement modifié. Rénovation du palais de 1891, création du Cube (extension de 2 000 m2 ), mises aux normes… le projet était ambitieux. L’idée était de « respecter le patrimoine tout en inventant le musée du XXIe siècle ouvert sur la ville », indique Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole.

Ouverture le 23 juin. Quelque 300 000 heures de travail plus tard, le résultat est là : 30 % de surfaces d’exposition supplémentaires, un nouvel auditorium de 180 places, des espaces pédagogiques, une bibliothèque… et un travail sur la lumière très important. « 70 % de l’éclairage est naturel », assure l’architecte Patrick Richard en évoquant la superposition de couches de verre et de toiles tendues pour les 3 500 m2 de verrières et les façades suspendues en marbre pour le Cube. « Nous avons travaillé l’ensemble du projet, des espaces publics avec un parvis ouvert jusqu’au dessin du mobilier », se réjouit Anne Fehrenbach, architecte chef de projet chez Stanton Williams. Rendez-vous le 23 juin pour l’ouverture au public du musée qui, à partir de 2019, sera connecté à la nouvelle gare, grâce à un parcours urbain.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X