Métier

Le montagnard Valtinée sur le chemin de la plage

Mots clés : PME

Pour faire face à la crise, cette PME de montagne s’est tournée vers le littoral et le secteur privé.

Une PME familiale de 30 salariés basée en zone de montagne, pouvant réaliser, grâce à la polyvalence de ses équipes, aussi bien des chantiers d’enneigement artificiel et de remontées mécaniques que des villas de luxe sur le littoral conçues par Jean Nouvel ! A Saint-Sauveur-sur-Tinée, dans le haut pays niçois, à proximité des stations d’Auron et d’Isola 2000, Valtinée s’apprête à fêter ses 90 ans tout en cultivant sa singularité. Elle est dirigée à tour de rôle par une fratrie – Marc, Pierre et Laurent Mario -, la quatrième génération à la tête de l’entreprise, créée à la fin des années 1920 pour réaliser des travaux de galerie en montagne pour le compte d’EDF. « Du fait de notre implantation et de notre marché, nous sommes une entreprise de BTP au vrai sens du terme, avec une activité qui se répartit à égalité entre bâtiment et travaux publics. Nous disposons de notre propre centrale à béton, d’un atelier de préfabrication, d’un important parc de matériel adaptable. Nous exploitons également une carrière de roche calcaire à La Bolinette. Nous ne louons qu’une chose : les grues », explique Pierre Mario, le directeur commercial.

Des chalets aux villas de prestige.

L’entreprise est en passe de réaliser cette année un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros. Depuis 2008, elle s’est largement tournée vers le privé, de manière à compenser la baisse de la commande publique, dans les travaux publics notamment, sur son territoire. « Entre 2000 et 2008, nous réalisions jusqu’à 15 % de croissance par an. La crise nous a obligés à revoir notre stratégie et à développer une activité bâtiment, en nous appuyant sur notre centrale à béton », détaille Marc Mario, l’actuel président.

Valtinée s’est ainsi lancée dans l’immobilier de montagne et la construction de chalets. Elle s’est également diversifiée dans l’aménagement d’espaces publics et le travail de la pierre. Et fort de ce savoir-faire et de sa capacité à traiter des macrolots (terrassement, VRD, gros œuvre), la PME s’est tournée vers l’immobilier de luxe sur le littoral. Valtinée est parvenue à décrocher la construction de plusieurs villas de prestige, à Nice et à Saint-Jean-Cap-Ferrat, toutes signées Jean Nouvel. A Nice, dans la plaine du Var, elle réalise aussi, en groupement avec Spada Construction, le futur centre de formation de l’OGC Nice, dessiné par l’architecte Jean-Philippe Cabane. A Saint-Martin-Vésubie, elle est intervenue sur le chantier du Pôle sports de montagne, un équipement inédit signé Chabanne et Partenaires, rassemblant des activités de montagne sportives et ludiques dans un espace couvert.
Un virage qui ne l’empêche pas de cultiver ses compétences dans les travaux publics. Avec Lafarge, elle a mis au point il y a quelques mois, dans le cadre d’un chantier de remplacement de remontées mécaniques à Auron, un béton bas carbone résistant au gel et aux sels, et dont l’ouvrabilité devait être maintenue pendant plusieurs heures pour assurer l’approvisionnement du chantier par des rotations d’hélicoptères. Valtinée s’apprête par ailleurs à construire de nouveaux chalets à Auron, où l’immobilier d’hébergement est en plein renouveau.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X