Expositions

Le monde onirique des frères Bouroullec

Quatre expositions à Rennes restituent l’étendue et la diversité des recherches et expérimentations des designers Ronan et Erwan -Bouroullec depuis la fondation de leur studio en 1999. Où l’on découvre leur insatiable curiosité pour l’objet domestique, mais aussi pour l’espace public et la microarchitecture.

Très sollicités pour des expositions, les célèbres designers ne prennent pas l’exercice à la légère. Celui-ci représente un cadre de liberté, complémentaire à l’édition d’objets, dans lequel ils peuvent approfondir leurs recherches et leur relation à la matière.

À Rennes, l’invitation était hors normes : les deux frères avaient carte blanche pour exposer les multiples facettes de leurs explorations dans des lieux emblématiques de la ville. Une plongée dans leur univers onirique. La visite commence aux Champs libres, équipement culturel tout près de la gare, où ils exposent une série de maquettes détaillant leur vision de l’espace public et de l’objet urbain. Des « sensations de ville ou divagations » pour reprendre leurs mots, où la nature tient une place importante. Développées indépendamment des contraintes logistiques, budgétaires, ou techniques, celles-ci pourraient néanmoins bien prendre forme dans la ville bretonne, en pleine mutation avec l’arrivée de la LGV et d’une deuxième ligne de métro. Certaines sont d’ores et déjà en voie de concrétisation, à Arhus (Danemark) et dans le quartier du Design District à Miami. Dans cette fable urbaine, les pergolas, fontaines, chapiteaux, cheminées ou forêts suspendues sont mises en scène dans des matières brutes, algues et roches glanées par les designers sur les cotes bretonnes, et ultrasophistiquées comme l’aluminium anodisé (2 000 pièces pour une seule maquette !). Des prototypes à échelle 1 parsèment la salle, telles ces cordes de chanvre suspendues, dont la forte teneur en humidité offre un bon substrat aux plantes grimpantes. Ce qui anime les Bouroullec ? La recherche de saveurs qui amélioreront le quotidien des habitants, que ce soit dans la sphère publique ou domestique.

Pour s’en convaincre, passage au Frac Bretagne, où se tient une...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 252 du 30/06/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X