Régions Strasbourg

Le marché des bureaux relève la tête

Plutôt morose ces dernières années, le marché des bureaux à Strasbourg a retrouvé des couleurs en 2016. Evaluées entre 83 000 m2 et 85 000 m2 par BNP Paribas Real Estate (BPRE), Rive Gauche CBRE et Cushman & Wakefield, les transactions ont atteint l’an dernier un niveau sans équivalent depuis la crise de 2008. L’ampleur de la hausse en un an (près de 50 %) n’est égalée que par Grenoble et Toulouse, note BPRE. Les deux premières occupations du quartier d’affaires international du Wacken – le Crédit mutuel sur 18 500 m2 pour sa filiale informatique, Adidas pour près de 5 000 m2 – ont beaucoup pesé, mais « elles ne font pas tout », relève Olivier Braun, directeur de Rive Gauche CBRE.

Ce cabinet observe une hausse à la fois du nombre de transactions (+ 44 %) et des prises en occupation de taille significative, puisque 14 d’entre elles ont dépassé 1 000 m2 unitaires, contre 6 en 2015. « 6 % des transactions ont concentré à elles seules 49 % du volume placé », souligne Yves Noblet, directeur régional Est de BPRE.

Début de tension sur le neuf. Face à ce regain, l’offre neuve s’écoule très vite. Or, elle peine à se reconstituer à court terme. Cushman & Wakefield pointe un « début de tension, notamment en centre-ville et sur l’Espace européen de l’entreprise à Schiltigheim », tandis que Rive Gauche CBRE craint une situation « compliquée » pour satisfaire les demandes de surfaces de plus de 1 000 m2. Le programme TerraCotta de Proudreed sur 4 300 m2 au parc des Forges constitue la seule livraison certaine en 2017.

Mais BNP Paribas Real Estate incite à la confiance. Il recense cinq autres programmes d’un total de 21 500 m2 dont la mise en chantier est prévue dans les prochains mois – avec pour promoteurs Adim Est, Bouygues Immobilier, Nexity, LCR et un investisseur privé). Leur disponibilité en 2018 devrait assurer la jonction avec les développements qui suivront, dont les 11 000 m2 des deux prochains lots du Wacken (Nexity et Groupe Lazard), livrés en 2019. Sur ce même site, le promoteur du cinquième et dernier lot, qui comprend encore près de 10 000 m2 de bureaux, devrait être désigné en milieu d’année.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X