Edito Coup de griffe

Le juge et le campagnol

A Notre-Dame-des-Landes, la rumeur gronde. Les écoles du secteur envisageraient de fermer pour cause d’évacuation imminente de la zone à défendre (ZAD). D’ailleurs, d’importantes réservations de chambres d’hôtel – destinées aux forces de l’ordre – ont aussi été signalées, peut-on lire sur les réseaux sociaux. Pur fantasme. Malgré la victoire du « oui » au référendum en juin et la promesse du gouvernement de lancer les travaux, le Zadiste est encore loin d’être une espèce en voie de disparition.
Mais tous les occupants de la ZAD ne sont pas logés à la même enseigne. Ainsi, pourtant discret et pacifiste, le campagnol amphibie est, lui, menacé… de « destruction ». C’est le terme exact utilisé par les services de l’Etat pour expliquer l’arrêté permettant d’adapter les règles nationales de protection du petit rongeur. On a connu les communicants de la préfecture plus inspirés. Ils auraient voulu grossir les rangs des opposants au projet en faisant vibrer la corde sensible du charmant petit rongeur menacé par des armées de bulldozers qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement.
Un Etat destructeur contre une espèce protégée, l’histoire était trop belle pour la presse. L’AFP en tête a résumé l’info ainsi : « Le préfet de Loire-Atlantique a signé deux arrêtés portant sur la destruction du campagnol amphibie, permettant le début des travaux. » Glaçant !
Face à un tel Etat, les Zadistes n’auraient donc d’autre choix que de poursuivre la résistance. Sur place, l’ambiance est à la veillée d’armes tandis qu’à Nantes les commerçants du centre-ville barricadent leurs vitrines. Avec de nouveaux recours et une saisine du Conseil d’Etat, la guérilla se poursuit aussi dans les tribunaux. Si une espèce ne risque pas la disparition, c’est bien le juge.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X