Territoires

Le jeu « à la rennaise » se veut collectif

«Rennes a toujours eu un rapport singulier avec le pouvoir central. Ce n’est pas un hasard si la rue qui fait face à la gare Montparnasse, à Paris, porte son nom et non celui de Nantes », constate l’urbaniste Alexandre Chemetoff. Une ville capitale donc, mais d’une région à forte culture, la Bretagne, qui peine à la reconnaître en tant que telle. D’ailleurs, avec Brest, la Bretagne compte deux métropoles. « Il faut voir ça comme une chance pour le développement de la région, mais on devrait sans doute clarifier les rôles », reconnaît le président de Rennes Métropole Emmanuel Couet.

Coopération interrégionale.

Lors du débat sur les grandes régions françaises, les élus de Rennes, Brest et Nantes s’étaient prononcés pour une fusion de la Bretagne et des Pays de la Loire. « Ce débat nous a permis de mesurer l’ampleur des coopérations entre les deux régions », commente la maire de Rennes, Nathalie Appéré. Un exemple parmi d’autres, « avec les SEM de Nantes, Angers et Brest, nous nous sommes organisés pour partager des axes de recherches », témoigne Jean Badaroux, directeur général du GIE Territoires.

Outre l’axe Rennes – Saint-Malo, qui s’est renforcé autour de la dynamique « French Tech » des nouvelles technologies, Rennes a depuis longtemps fait la paix avec sa rivale historique Nantes. « Notre intention est de collaborer tous azimuts. Nous voulons concrétiser le mouvement amorcé par nos prédécesseurs », assure Emmanuel Couet. Le pôle métropolitain Loire-Bretagne, qui réunit Rennes, Brest, Nantes, Saint-Nazaire et Angers, prend alors tout son sens. « Cet espace fait émerger des perspectives communes », explique Emmanuel Couet. La liaison Rennes-Nantes ou l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes en font partie. Il ne reste plus qu’à les concrétiser.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X